Histoire de POUXEUX

Il est vraisemblable qu’à la fin du Moyen âge, quand les mômes St ROMARIC et St COLOMBAN s’aventurèrent dans nos forêts lorraines, quelques pêcheurs-cultivateurs habitaient les rives de la Moselle et que PEXEÏ fut l’embryon de notre village. PEXEÏ devint POUCHEU puis POUXEU, subit ensuite de nombreuses transformations pour s’établir enfin définitivement à l’orthographe actuelle du nom.

Alors qu’Henri IV règne sur la France, notre village s’agrandit et se développe rapidement. Un écrit de 1617 porte règlement des transactions entre les habitants et communautés de POUXEUX «haute» et «basse» au sujet des moulins et du ruisseau banal. Les Ducs de Lorraine bâtissent, au pied de ROBAUMONT, un fort destiné à mettre à l’abri leur province des invasions des Alsaciens. Notre duc Jean vient même en personne livrer bataille en 1634 aux aventuriers bretons dans la plaine de PEXEÏ.

Puis, ce sont les démêlés de la France avec la Maison d’Autriche. Jouant un rôle de tampon entre les deux puissances, la Lorraine est ravagée par les troupes de Richelieu et de Louis XIII, puis, par celles de Mazarin et du Roi Soleil. Turenne et ses soldats passent en conquérants et vont envahir l’Alsace qui devient française en 1648.

Les Suédois, alliés de la France pillent, violent, torturent.

Le cortège des maladies suit l’invasion des soldats. En 1655, la population de POUXEUX qui était de 158 habitants, tombe à 12 par suite d’une terrible épidémie de peste.

Cependant, après la paix des Pyrénées en 1659, la vie reprend petit à petit. Pouxeux se développe très rapidement sous le règne du duc Stanislas et compte 56 habitants. En 1766, la Lorraine devient française, nous faisons administrativement partie du baillage de Remiremont. En 1784, l’église est construite : le chœur aux frais d’Eloyes, la nef, par le chapitre de Remiremont, alors que la commune se charge du clocher. Dommage pour nous que ces temps soient révolus... Mais revenons à notre histoire !

La révolution ne se fait guère sentir chez nous. L’Empire, comme partout alors, recrute des soldats parmi les paysans. Heureuse époque où, le 21 brumaire an XII (1804), le revenu de la commune est de : 635,88 F, les dépenses de : 257,30 F et l’excédent de 378,88 F !

La commune compte alors 981 habitants, en 1830, elle atteint 1321 habitants.

Le grand développement économique continue sous le deuxième Empire et, quand Napoléon III va aux eaux de Plombières, il traverse un gros village plus peuplé qu’actuellement puisque le recensement indique 1905 habitants.

1870, POUXEUX, comme me le racontait mon grand-père, est envahi par les Prussiens qui occupent les premiers l’école de filles nouvellement construite. C’était il y a cent ans, juste l’histoire de quatre générations. Une histoire actuelle qui se continue journellement. Mais dans les vielles archives de Pouxeux, il y a des péripéties assez amusantes que je vous conterai peut-être dans les prochains numéros de ce journal.

Signé M.B.